SCENARYO

le devenir en devenant

Le devenir en devenant

 

J’ai aperçu son autre dans les deux lumières

Murmurant la sensibilité de nos doubles univers

Mais c’est dans un minéral silence

Dans les yeux d’une aigue-marine

Au creux d’une douce insolence.

Dans les couleurs divines, idéales et fine

Que l’on trouve une plaine et son excellence

Sensuelle et sans fuite, des elles et des suites

 

Je suis un homme

Sans l’être vraiment

Un homme

Aux yeux d’enfant

Je suis un homme

Sans faire semblant

Juste un homme

Le devenir en devenant

 

Envahis par le sentiment des terres

Tous les royaumes d’une seule Tsarine

N'apaiseront pas les fausses turbulences

Comme le regard ingénu derrière une vitrine

Comme les passions et leurs impertinences

Toutes les saveurs enivrantes de la glycérine

Et ce souvenir que j’ai avec nonchalance

De l’aime et du yin dans mes veines terminent 

 

Je suis un homme

Sans l’être vraiment

Un homme

Aux yeux d’enfant

Je suis un homme

Sans faire semblant

Juste un homme

Le devenir en devenant

 

Pourvu qu’elles devinent nos imaginaires

Les arts endiablés des plus belles ballerines

Bousculant les pensées et leurs ressemblances

Toutes les lettres et les caprices des doctrines

Pour faire des mots, une connaissance

Il existe une nouvelle aigue-marine

Pour que s’efface ce doux silence

 

Qui suis je ?

Dément, aimant

Un homme

Un cœur différent

Je suis un homme

Intimement

Femme en dedans