SCENARYO

3 PEUR DE L'AUTRE

LA PEUR DE L'AUTRE
(scénario long métrage disponible)
synopsis

En 1977, Hugo, Un adolescent, campe avec des amis quand il est pris d’une sorte de coup de folie. Il croit voir ses amis grièvement blessés et s’adresse à des personnes invisibles. Il fait partir vite ses amis du campement et, plus loin, est brusquement soulagé.

En 2002, Hugo est juge d’instruction à Bordeaux. Il a une fillette de 10 ans, Tess, qu’il adore et dont il est encore plus proche depuis l’accident de voiture qui a plongé sa femme, Romane, dans le coma. Romane est maintenue en vie artificiellement mais le docteur Rodwan, qui la suit depuis le début, tente d’amener Hugo à accepter son décès.


© Hélène GISSEROT

Hugo instruit une affaire assez déconcertante : un homme, Antoine Bardi, est accusé d’avoir massacré avec un tournevis deux jeunes gens qui campaient sur une plage, un 14 juillet. Fait étrange : le tournevis porte les empreintes de Bardi mais ce dernier ne portait aucune trace de sang. Hugo décide d’accepter la requête de l’avocat défendant Bardi et de faire intervenir un expert en parapsychologie. Cette décision fait scandale et Hugo est vu d’un mauvais œil par son milieu professionnel.

D’étranges phénomènes accompagnent le quotidien d’Hugo. Chez lui, les horloges marquent soudain une sorte de compte à rebours en fonctionnant à l’envers. Tess maintient que sa mère leur parle. Hugo tente de lui expliquer qu’ils vont cesser de la maintenir en vie inutilement mais se montre chaque fois trop bouleversé. Il décide cependant d’un jour avec le docteur Rodwan.

Ce jour-là Tess reste avec Nelly, la sœur d’Hugo. Nelly questionne Tess qui raconte sentir des présences autour d’elle, des âmes perdues qui ne sentent pas très bon. Nelly connaît également ce genre de choses. A l’hôpital, Hugo fait ses adieux à Romane quand un phénomène surprenant intervient : les appareils médicaux de la chambre d’à côté, où se trouve une jeune femme dans le coma, tombent en panne au même instant. Romane meurt. Mais la jeune femme à côté sort alors du coma. Hugo est bouleversé. Il reçoit alors un appel de l’école de Tess qui s’est soudainement évanouie et n’est pas revenue à elle.

Hugo et le docteur Rodwan se précipitent à l’école où l’état de Tess est très alarmant. Mais lorsque son père la prend dans ses bras, elle se réveille soudainement.

Avec le temps, Hugo et Tess arrivent à mieux parler. Tess confie avoir reçu la visite d’une âme perdue : une femme, Lucille, qui a pris pour un court instant les traits de Romane. Tess est sûre que sa mère n’est pas morte et qu’ils doivent faire quelque chose pour elle.

En travaillant sur le dossier Bardi, Hugo en vient peu à peu à accepter vraiment les phénomènes paranormaux de sa vie. En effectuant une reconstitution de la nuit du crime, un phénomène paranormal incroyable survient : alors que Bardi est menotté et sous contrôle, un policier se fait voler sans le remarquer son arme, un coup de feu part et, quelques jours après, l’arme est retrouvée, portant les empreintes de Bardi.

Hugo reçoit alors l’expert parapsychologue et réalise alors qu’il s’agit du docteur Rodwan. Celui-ci lui parle longuement de Bardi qui affirme ne pas avoir tué : ses pensées ont souhaité la mort du jeune couple amoureux car il représentait ce dont Bardi est cruellement privé, l’amour. Rodwan parle également de Romane et évoque les conditions étranges du jour de sa mort : la patiente de la chambre d’à-côté est revenue à la vie. Mais, aujourd’hui, elle a disparu et Rodwan s’inquiète car elle est suicidaire. Or, chez Hugo, les horloges ont débuté un nouveau compte à rebours. Hugo réalise que tout cela est lié à une image dont il a souvent rêvé et qui lui montrait une jeune femme se suicidant d’une fenêtre..

Dans sa course contre la montre, Hugo retrouve la maison de son rêve (à suivre)