SCENARYO

4 TRIANGLE


© Hélène GISSEROT
LE TRIANGLE SAGITTAIRE

 synopsis


Un couple adopte illégalement un enfant. La mère dont on ne distingue pas le visage, leur abandonne le bébé après avoir tenté de l’étouffer. La jeune maman, visiblement dérangée, se suicide en se noyant peu après…

Une voiture file sur la route des Landes, à son bord, Nicolas. Il fuit lui aussi une réalité. Des contusions sur le visage, il paraît désemparé. Malgré tout, déterminé à aller jusqu’au bout, il continu sa fuite.  Durant la nuit des doutes commencent à le ronger, il fait une halte, et s’empare d’un bijou posé sur le siège à côté de lui, un bracelet ou un petit collier en or, taché de sang. Il sort de son véhicule et tente de s’en débarrasser mais au dernier moment, il retient son geste. Nicolas semble profondément troublé…

Plus tard dans la nuit, dans un petit village de montagne Nicolas fait la connaissance d’une jeune fille de 16 ans qui tombe immédiatement amoureuse de lui. Une grande complicité se construit entre Elisa et Nicolas, il va lui offrir une confiance étonnante en lui racontant toute son histoire. Et petit à petit, Nicolas à son tour, s’éprend d’elle sans lui montrer son affection.

L’aventure qu’il raconte à Elisa commence comme une histoire d’amour banale sauf que les deux protagonistes sont frère et sœur. Nicolas va entamer une descente aux enfers en déclarant son amour d’une manière trop brutal à sa sœur, il délaisse sa femme et va avoir une première aventure extra conjugale avec une inconnue rencontrée sur la plage. Pour Nathalie, cet homme là va assouvir une sorte de phantasme, le mélange entre désespoir et attirance. Ils vont ensemble passer un long moment à discuter puis à faire l’amour. Avant de quitter sa maîtresse d’un soir, Nicolas est prit d’un violent mal de tête qui lui fait perdre l’équilibre. Il met cet événement sur le compte des dernières heures à la fois graves et agréables.

Le lendemain, Pascale semble se rapprocher de plus en plus de lui. Cette évolution paraît étrange. Elle se métamorphose à la plus grande surprise de Nicolas, gêné par ce changement brusque. Au même moment, Rémi, le mari de Pascale, avocat, détaille un fait divers, le meurtre à coups de ciseaux, durant la nuit, d’une femme à la Ciotat… Nicolas est poursuivi par un cauchemar, depuis son enfance, d’une main tenant un ciseau, il se voit dans les bras d’une sœur qu’il aime d’un amour sans limite.

C’est Vincent Constantin, jeune inspecteur de police qui fera la découverte du corps de Nathalie. Il va vivre des minutes incroyables, car Vincent a un don ignoré, il est profiler. Il perçoit des images et ressent comme une présence. Sans l’avoir constaté encore, il connaît et trouvera l’arme du crime.

Nicolas raconte à Elisa, que de retour sur Bordeaux il bascule dans un état dépressif, laissant tomber tout son quotidien, son travail et même Clotilde. Un soir, Pascale demande à son frère de la rejoindre. Nicolas se rend chez elle. Ils vont ensemble avoir une discussion très violente mais après avoir chacun vidé son sac, ils tombent dans les bras puis s’embrassent avec une passion inimaginable. Mais Pascale se transforme avec une violence verbale et gestuelle, en repoussant Nicolas dehors.

Comme pourrait l’être un héroïnomane en manque, Nicolas se retrouve dans la rue, sa tête tourne, son équilibre lui joue des tours. Il s’effondre par terre, son front frappe le trottoir. Une femme sort de sa voiture pour lui venir en aide. Juliette est une connaissance de Nicolas. Ils vont parler et construire aussi rapidement qu’incroyablement une histoire d’amour. Au petit matin, se frottant la tempe pour atténuer son mal de tête, il laisse dormir Juliette et rentre chez lui. Il ne s’aperçoit pas qu’elle perd son sang.

Vincent, lui, s’attache à cette affaire de meurtre et décide de trouver un rapport entre différents homicides ayant pour rapport le ciseau. Son supérieur hiérarchique, le commissaire Gautier, va l’aider dans son enquête en découvrant dans le même temps les capacités extraordinaires de Vincent.

Nicolas retrouve Clotilde après sa fugue amoureuse avec Juliette. Une scène éclate entre eux. Tout s’effondre autour de lui, depuis toujours, l’absence de son père, la mort de sa mère dans des circonstances encore inconnues, les familles d’accueil, son manque de confiance éternel et l’amour passionné pour sa sœur. Incapable d’aimer, Nicolas erre dans les rues de Bordeaux, avec pour seule idée, mourir. Il décide de se suicider, mettant fin à ce cauchemar où une main armée d’un ciseau lui tranche les veines.  C’est dans ce déséquilibre émotionnel qu’il lui vient cette idée saugrenue, plus qu’une idée, une envie. Alors que plus rien ni personne ne le rattache à la vie, Nicolas a envi d’avoir un enfant. Il se voit avec ce bébé dans les bras et cette image lui donne ce fabuleux désir de vivre et de ne plus mettre un terme à sa destiné.

Elisa est prête à tout pour lui, prête à accepter son passé, ses erreurs.

Un autre rêve hante les nuits de Nicolas, mélange entre illusion et cauchemar. A 5 ans pour son anniversaire une voix le harcèle gâchant sa vie et ses espoirs l’accusant d’être arrivé trop tard, il voit du sang sur ses mains, du feu et sa sœur inanimée par terre.

De son côté, Vincent est envoyé à Bordeaux pour un complément d’enquête, une nouvelle victime à coup de ciseau est découverte. Il en profite pour étudier des dossiers où le ciseau apparaît comme étant l’élément majeur. Essayant de maîtriser ses prédispositions, il est persuadé qu’en épluchant ces affaires il trouvera un lien qui le mènera au coupable.

Nicolas retrouve Clotilde. Elle a préparé ses affaires et avant de le quitter, elle lui démontre son affection. Paumé et déconnecté de la réalité, il ne la retient pas et reste prostré dans la cuisine avec cette impression de perdre la mémoire… son mal de tête approche.

Vincent a trouvé la vérité. Impossible à croire. Tragique, depuis le tout début… Il a su lire, voir et comprendre toutes les informations enregistrées. Retrouvant chaque pièce du puzzle, il sait qu’il lui faut maintenant une preuve. En attendant, il se rend chez un certain Nicolas.

Dans la cuisine, Nicolas est allongé sur le sol couvert de sang dans un désordre monumental. Persuadé d’avoir eu une crise de folie, il tente de se relever mais son épaule le fait souffrir violemment. Dans l’encadrement de la porte une ombre apparaît avec une voix d’enfant… au bout de sa main ensanglantée, un ciseau. Nicolas perd connaissance pendant quelques minutes et quand il ouvre les yeux, la porte d’entrée s’ouvre. Vincent Constantin aperçoit Nicolas et va lui porter secours, mais un bruit sourd s’abat sur lui et l’inspecteur s’effondre à son tour. Son corps glisse sur le sol puis disparaît dans le couloir.

Nicolas va reprendre le dessus sur son agresseur et va comprendre sa propre histoire. Pourquoi son père est parti ? Pourquoi, plusieurs années après, les pompiers ont retrouvé la mère brûlée vive sur son lit, avec ses deux enfants à ses côtés les veines ouvertes ? Pourquoi un amour s’est construit entre Pascale et Nicolas ?

Et comme si toutes ces interrogations n’étaient pas suffisantes, un survivant de ce drame va permettre de mettre fin à une destinée bouleversante pour que le bébé abandonné puisse reconquérir son identité.