SCENARYO

sincere et ailleurs

Sincère et ailleurs

 

Les avant, les pendant, les enfants

Les autant et les n’importe quand

Je suis coupable de vivre après lui

Mais je lui suis redevable d’être ce que je suis

 

Je n’ai jamais voulu

Attendre, entendre, prendre, je veux juste comprendre

Devant les empreintes d’une seule identité

Devant les conséquences des absences

C’est la vie éternelle du verbe estimer

C’est plusieurs vies terriennes à outrance

 

Je suis lui

Il est moi

Le mouvement des images

Et le son de sa voix

Je crève d’amour et c’est lui qui meurt

Sincère et ailleurs

 

Je lui en ai voulu

J’ai même cru effacer les mots d’une enfance oubliée

Devant cette terre pleine de souvenirs

Devant mes mains vides et éphémères

C’est la vie, la sienne, et le verbe partir

C’est ma vie, diluvienne et l’effet père

 

Je suis lui

Il est moi

Le mouvement des images

Et le son de sa voix

Je crève d’amour et c’est lui qui meurt

Sincère et ailleurs

 

Je n’avais pas vu

Le soleil mourir et la couleur de nos sentiments

Devant ma peine à jamais dissimulée

Devant les yeux de mes descendants

C’est la vie, papa, et le verbe aimer

C’est ma vie sans toi maintenant

 

Je suis lui

Il est moi

Le mouvement des images

Et le son de sa voix

Je crève d’amour et c’est lui qui meurt

Sincère et ailleurs